Le système politique...

Les pouvoirs exécutif et législatif (Althing).

Le président de la République dispose d’un rôle essentiellement honorifique, représentation officielle du pays à l'étranger. Il est élu tous les quatre ans.

Olafur Ragnar Grimsson, qui occupe ce mandat depuis 1996, a été réélu en juin 2004 avec 85,6% des voix.

L’étendue des pouvoirs détenus par le président fait régulièrement l’objet de débats parmi les juristes islandais : si quelques dispositions de la Constitution lui accordent plusieurs prérogatives d’importance, d’autres dispositions peuvent être interprétées a contrario.

Le chef du gouvernement est le premier ministre (depuis 2006, Geir Hilmar Haarde) qui dispose avec le cabinet dont il a la charge du pouvoir exécutif. Le gouvernement est théoriquement désigné par le président de la République à la suite des élections parlementaires.

En pratique, ce choix est dévolu aux partis politiques lesquels se répartissent en fonction des résultats électoraux de chacun les maroquins ministériels. Seule une impossibilité de consensus (ce qui n’est jamais arrivé depuis la proclamation de la jeune République) pourrait amener dans les faits le président à désigner lui-même les ministres.

Les gouvernements islandais ont donc presque toujours consisté en une coalition de deux partis a minima, jamais un parti n’ayant été en mesure d’obtenir seul la majorité des sièges de l’Althing.

Ce dernier fut rétabli comme organe parlementaire consultatif en 1845 auprès du roi de Danemark Christian VIII. Cette "ex-nouvelle" institution est considérée comme une émanation de l’ancien Althing, fondé en 930 et supprimé par la monarchie absolutiste danoise en 1800.

Le héros national islandais Jón Sigurðsson (mort en 1879) a beaucoup œuvré pour l’indépendance de son pays et a choisi Reykjavík comme siège de l’assemblée (et non plus Þingvellir). L’Althing comprend aujourd'hui 63 membres, élus par les citoyens tous les quatre ans.

A lire aussi

- La "Terre de glace"

- L'Islande de l'an mil

- Sous la domination danoise

- L'indépendance

Page précédente.../ Haut de page...