La domination danoise...

De la "Kalmar Union" à la dissolution de l'Althing.

En 1397, Norvège et Islande se fondent dans la "Kalmar Union" sous l’égide du Danemark, les Islandais sont soumis tant aux difficultés économiques (monopole de la Compagnie danoise d’Islande officialisé en 1602) que sanitaires (la peste noire de 1402-1406 fauche 2/3 de la population) et spirituelles (conversion forcée au protestantisme luthérien, décapitation du dernier évêque catholique, milieu du XVIème siècle).

S’ensuit en 1662 l’instauration de la monarchie absolue par les Danois, lesquels transfèrent à Copenhague tous les centres de décision.

Quelques chiffres éclairants : le recensement de 1703 permet de dénombrer 50 358 habitants, dont 20% d’indigents ; 1709, la variole fait tomber la population de l’île à 35 000 ; les années 1752-1757 et 1783-1785 voient la population repasser sous la barre des 40 000 à la suite de séries de d’éruptions volcaniques et de la famine.

Au XVIIIème, l'Althing est dissous, s’y substituant une Cour nationale de Justice. Le monopole danois du commerce est assoupli (1787), tous les sujets de la Couronne étant libres de se livrer à des actes de commerce sur le sol islandais. Un aventurier danois, le corsaire-écrivain Jörgen Jörgensen, se proclame en 1809 dictateur mais il échoue après quelques semaines.


A lire aussi

- La "Terre de glace"

- L'Islande de l'an mil

- L'indépendance

- Le système politique

- Retour au plan du site

Page précédente.../ Haut de page...